La Timeline

Les temps électriques, c’est quoi?

Les temps électriques, ce sont ceux décrits par l’auteur de science-fiction Philip K. Dick, dans le roman « Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? », des temps où l’humanité y est interrogée en miroir de robots plus intelligents que leurs concepteurs.

Notre présent tisse déjà ce futur, en introduisant dans notre quotidien l’intelligence artificielle, le calcul de risque, les probabilités, la prévision voire même la prédiction dans tous les champs de l’activité humaine.


Les derniers posts

  • Qui donc qu'un ordinateur est mieux placé pour qualifier l'intelligence artificielle ? Tranchons enfin les controverses en laissant ce générateur vous proposer une définition originale de cette technologie !

  • En homme d’affaires avisé et visionnaire, Marc Zuckerberg anticipe les tendances. Mais, à l’image d’un pompier pyromane qui anticipe les lieux où les feux vont apparaître, l’on doit aussi admettre que ce don de prescience est facilité pour l’ingénieur-entrepreneur en détenant le pouvoir d’attirer à lui un immense capital d’utilisateurs, et donc d’investisseurs en capacité de concrétiser ses visions. C’est ainsi qu’en annonçant le 28 octobre 2021, lors de la Keynote Connect, le futur de l’internet mobile et des interactions sociales en lui attribuant un nom (le métavers), Zuckerberg a incontestablement créé une tendance[1].

    L'immersion : un sujet pas tout à fait nouveau

    Les vieux routards du jeu vidéo ont certainement été parmi les moins impressionnés de cette annonce, pour fréquenter maintenant depuis des décennies diverses formes de ce qui est, pour l’instant, juste un nouveau label marketing[2]. Pour tenter de poser une définition, ces « méta-univers » pourraient être décrits comme des mondes virtuels connectés à un réseau informatique (comme l’Internet), accessibles par une interface immergeant leurs utilisateurs dans une simulation graphique rendant possible les interactions avec leur environnement et d’autres utilisateurs (réels ou artificiels). Nous reviendrons plus tard sur les solides confusions avec d’autres technologies, comme le web3 et les blockchains, entretenues par des experts de l’instant pour nous concentrer sur le cœur de l’expérience offerte par les métavers : l’immersion.

  • Repenser la justice sociale en contexte d’IA : défis majeurs | Publié dans : Le Blog

    Texte préparé et présenté dans le cadre de la conférence internationale organisée par la Chaire Justice sociale et intelligence artificielle - Fondation Abeona / ENS / OBVIA le 31 mai 2022, à l'ENS Ulm

    Présenté le 31 mai 2022 à l'ENS (Paris) - Ce texte a déjà fait l'objet d'une publication dans la revue Éthique publique, vol. 23, n° 2 (2021) [1] - Accessible sur https://doi.org/10.4000/ethiquepublique.6323

    ENS Ulm, 31 mai 2022

    Les trois grands défis posés par la gouvernance de l’intelligence artificielle et de la transformation numérique

    La célérité avec laquelle notre société et nos modes de vie se transforment sous l’effet des technologies numériques est tout à fait inédite. L’intelligence artificielle (« IA[2] ») est certainement l’un principaux moteurs de cette transformation, au cœur d’un nombre croissant de services qui peuplent déjà notre quotidien. Ce terme « d’IA », dont le contenu a substantiellement évolué depuis sa création en 1955[3], a été réenchanté depuis le début des années 2010 et désigne désormais les divers algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning, comme l’apprentissage profond – deep learning), dont les résultats des traitements sont apparus comme particulièrement spectaculaires non seulement pour la reconnaissance d’images ou de sons, mais aussi pour le traitement du langage naturel.