Timeline

Les temps électriques, c’est quoi?

Les temps électriques, ce sont ceux décrits par l’auteur de science-fiction Philip K. Dick, dans le roman « Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? », des temps où l’humanité y est interrogée en miroir de robots plus intelligents que leurs concepteurs.

Notre présent tisse déjà ce futur, en introduisant dans notre quotidien l’intelligence artificielle, le calcul de risque, les probabilités, la prévision voire même la prédiction dans tous les champs de l’activité humaine.


Les derniers posts

  • Affirmer que les technologies numériques ont un impact majeur et transversal sur la société et l’activité humaine relève aujourd’hui d’une simple et totale évidence. Ce qui est parfois qualifié de 4ème révolution industrielle opère une transformation profonde non seulement de nos modes de communication et d’accès à l’information sur un plan instrumental mais, également, une profonde transformation sociétale, comparable à celle de l’émergence de l’imprimerie ou de l’industrie, qui est déjà examinée dans le moindre de ses détails par les sciences humaines et sociales. Si le champ de la justice n’échappe pas à ce même constat, les discours publics oscillants entre un techno-optimisme (trop souvent) débridé et une techno-critique (parfois trop) conservatrice ne sont pas toujours étudiés en profondeur.

  • L’automne de l’intelligence artificielle | Publié dans : Le Blog

    Un billet publié par Hugues Delabarre en octobre 2022 dans un groupe Facebook sur l’intelligence artificielle titrait « Pourquoi l’IA ne suscite plus l’engouement des foules ». En partant d'un constat technique (la stagnation du nombre des membres de ce groupe et la baisse du nombre de vues), il y développe des arguments méritant toute notre attention. L’auteur écarte tout d'abord l’idée que nous serions entrés dans un nouvel « hiver » de l'IA mais soutient qu'au vu des promesses démesurées des dernières années non tenues, la raison aurait repris le dessus. Il y affirme aussi que la banalisation du numérique et de l’IA, saisis par les pouvoirs publics, seraient devenus les outils idéaux d’une société de surveillance de masse et conclut par le constat que l’on aurait vendu un « futur qui n’existe pas ». Il cite les véhicules autonomes promis comme toujours prochainement matures en 2018 (n’étant toujours pas au point), le robot Tesla nécessitant une assistance bien humaine, le quantique cherchant des applications concrètes et le « métavers » surfant à son tour sur le haut de la vague de la hype.

  • Qui donc qu'un ordinateur est mieux placé pour qualifier l'intelligence artificielle ? Tranchons enfin les controverses en laissant ce générateur vous proposer une définition originale de cette technologie !