Changement de cap

Credits: Illustration de l’album Offramp, Pat Metheny, 1982

Pour qui fréquente les réseaux sociaux, il arrive parfois d’y lire des annonces d’utilisateurs signifiant de manière tout à fait solennelle leurs départs de ces plateformes – toujours définitifs et sans appel, bien entendu. Traduction virtuelle du claquage de porte ou du raccrochage au nez, les adeptes de cette pratique entendent ainsi mettre en scène leur prise de distance avec ces réseaux, en dressant même parfois au passage des listes plus ou moins longue de griefs accumulées tout au long de leur vie numérique. Preuve suprême de reconnaissance de notre ère : des « mèmes » ont consacré ces pratiques théâtrales, en rappelant par exemple que les réseaux sociaux ne sont ni une gare, ni un aéroport et que ce n’est pas la peine d’y annoncer son départ (ni son arrivée d’ailleurs).

Continuer la lecture de « Changement de cap »

Change of course

Credits: Cover of the LP Offramp, Pat Metheny, 1982

For those who frequent social networks, it sometimes happens that users announce their departure from these platforms in a very solemn manner – always definitive and without appeal, of course. A virtual translation of slamming the door or hanging up on someone, the regulars of this practice intend to stage their distancing from these networks, sometimes even drawing up lists of grievances accumulated throughout their digital life. Supreme proof of recognition of our era: « memes » have enshrined these theatrical practices, reminding us, for example, that social networks are neither a train station nor an airport and that there is no point in announcing one’s departure (or arrival for that matter).

Continuer la lecture de « Change of course »

Panel sur le projet de règlement européen sur l’intelligence artificielle

Suite à la présentation le 21 avril 2021 par la Commission européenne de son projet de règlement établissant des règles harmonisées en matière d’intelligence artificielle, l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA), la Chaire de recherche sur l’intelligence artificielle responsable à l’échelle mondiale de l’Université d’Ottawa, le Centre de recherche en droit public (CDRP) de l’Université de Montréal et la Chaire L.R. Wilson sur le droit des technologies de l’information et du commerce électronique de l’Université de Montréal ont organisé un panel pour décrypter cette première initiative de cadre juridique sur l’IA.

Continuer la lecture de « Panel sur le projet de règlement européen sur l’intelligence artificielle »

Vers une intelligence artificielle responsable ?

Dans le cadre de la Semaine européenne du numérique responsable organisée par l’Eurométropole de Strasbourg, retrouvez l’enregistrement de la conférence « Vers une intelligence artificielle responsable », co-organisée avec le CEIPI (Centre d’études internationales de la propriété intellectuelle) et enregistrée le 12 juin 2021.

Continuer la lecture de « Vers une intelligence artificielle responsable ? »

De l’IA partout et de la productivité nulle part ?

Publié sur le site ActuIA le 4 juin 2021

Dans un billet de blog paru en février 2021, Florence Maraninchi, professeure à l’Institut Polytechnique de Grenoble, décrivait avec une grande acuité l’un des maux les plus sévères de nos bureaucraties modernes : la « numérasse ». Réagissant à une intervention de Gilles Babinet, qui affirmait sur LCI qu’il fallait accepter l’aide des plateformes digitales (sic) pour lutter contre la paperasse, l’universitaire nous décrit un quotidien administratif oscillant entre masses de courriels et fichiers Excel abscons, entre multiplication des applications dédiées et pensée magique où il suffirait d’inventer un nouveau truc sur lequel cliquer pour tout résoudre.

Continuer la lecture de « De l’IA partout et de la productivité nulle part ? »

Analyse des principaux cadres supranationaux de régulation de l’intelligence artificielle : de l’éthique à la conformité

Crédits : Envato Elements / Twenty20photos

Synthèse de l’étude

Mise à jour du 31 mai 2021

L’intervention des régulateurs internationaux pour encadrer le développement et l’application de l’intelligence artificielle vient en réponse à une inquiétude croissante dans l’opinion publique, confortée par la recherche, quant aux effets directs et indirects de cette technologie sur les droits des individus et la société. Les propositions de cadres éthiques n’ayant pas semblé apporter une réponse satisfaisante et convaincante, des organisations intergouvernementales telles que le Conseil de l’Europe, l’Union européenne, l’OCDE et l’UNESCO ont produit, sous l’impulsion de leurs États membres, de nombreux rapports, études, lignes directrices ou recommandations. Si ce qui pourrait être considéré comme du « droit souple » (soft law) présente une influence politique, technique et morale bien plus substantielle que de simples déclarations de bonne volonté des acteurs de l’IA, l’année 2021 marque toutefois un nouveau tournant, avec le premier texte juridiquement contraignant proposé par la Commission européenne en avril 2021 pour renforcer la sécurité des produits d’IA. Le Conseil de l’Europe envisage également un mélange d’instruments juridiques contraignants et non contraignants pour prévenir les violations des droits de l’homme et des atteintes à la démocratie et à l’État de droit. 

Continuer la lecture de « Analyse des principaux cadres supranationaux de régulation de l’intelligence artificielle : de l’éthique à la conformité »

Débat sur Brut : le numérique, un progrès qui nous rend vraiment plus heureux ?

Source : Chaine YouTube de Brut

Le media Brut a inauguré le 12 mai 2021 un nouveau format de débat en ligne, avec Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la transition numérique et des communications électroniques et François Ruffin, journaliste et député de la Somme, siégeant au sein du groupe La France Insoumise.

Continuer la lecture de « Débat sur Brut : le numérique, un progrès qui nous rend vraiment plus heureux ? »