COVID-19 & Traçage numérique : comment concilier santé et libertés individuelles ?

Cap Digital, l’UNESCO et la Chaire ITEN de l’Unesco ont réalisé le 27 novembre 2020 une conférence dans leur cycle “NumériqueS en temps de criseS” dédiée aux apps et outils de traçage des populations pour lutter contre la propagation de la pandémie de COVID-19.

Retrouvez le texte de l’intervention, qui traite notamment de la mise à l’épreuve de nos systèmes de gouvernance et des travaux du Conseil de l’Europe en la matière.

Continuer la lecture de « COVID-19 & Traçage numérique : comment concilier santé et libertés individuelles ? »

2019, année de l’âge de raison pour l’intelligence artificielle ?

Le Comité des ministres du Conseil de l’Europe, organe exécutif de l’organisation internationale regroupant 47 États du continent européen, a adopté le 13 février 2019 une Déclaration dense, mais explicite, sur « les capacités de manipulation des processus algorithmiques »[1].

C’est la première fois qu’une organisation avec une telle autorité morale se positionne aussi explicitement sur les conséquences de la transformation numérique de notre société en soulignant « Les niveaux très subtils, subconscients et personnalisés de la persuasion algorithmique [qui] peuvent avoir des effets significatifs sur l’autonomie cognitive des citoyens et leur droit à se forger une opinion et à prendre des décisions indépendantes. »

Continuer la lecture de « 2019, année de l’âge de raison pour l’intelligence artificielle ? »

Chronique de l’émission “Des données réellement à l’abri ?”

Des données réellement à l’abri ?

Invitée : Sophie Kwasny, chef de l’unité de protection des données du Conseil de l’Europe

Et si l’on croisait tout ou partie des fichiers administratifs français pour assurer une meilleure efficacité ? Cette idée (un brin totalitaire) n’est pas contemporaine mais date de 1973 avec un projet, sobrement intitulé par le ministère de l’Intérieur à l’époque SAFARI.

Continuer la lecture de « Chronique de l’émission “Des données réellement à l’abri ?” »

IA et droits de l’homme

Le Conseil de l’Europe vient d’ouvrir le premier portail européen portant sur l’intelligence artificielle (IA) et ses implications en ce qui concerne les droits de l’homme, la démocratie et l’Etat de droit.

Ce site recense tous les travaux actuellement en cours au sein de l’organisation internationale, dans ses différents comités, commissions et organes. Il propose de plus des articles de vulgarisation visant à contribuer une meilleure connaissance du phénomène et de ne céder ni à un alarmisme excessif, ni au solutionnisme qui habite encore de trop nombreux discours. 

Ce portail aura également vocation à communiquer sur la partie de l’agenda stratégique du Conseil de l’Europe à l’horizon 2028 portant sur l’IA.

Le Conseil de l’Europe invite également tous les acteurs de l’IA (secteur privé, secteur public, recherche) à utiliser le hashtag #CoE4AI pour signaler leurs initiatives de développement de solutions nativement conçues pour se mettre en conformité avec les valeurs défendues par l’institution.

Les technologies de l’information dans les tribunaux européens : un développement généralisé aux bénéfices à mesurer

Quels sont les instruments du Conseil de l’Europe pour accompagner et mesurer la transformation numériques des systèmes judiciaires européens ? [1]

L’utilisation de l’informatique est désormais assez généralement acquise dans les tribunaux européens mais l’exploitation des pleines potentialités de la transformation numérique est encore extrêmement disparate : la plupart des pays de l’ouest semblent avoir déjà développé des approches extrêmement sophistiquées (tant sur le plan technologique que de l’encadrement législatif), alors que dans d’autres Etats-membres du Conseil de l’Europe la simple mise en œuvre d’une informatique de gestion efficiente constituerait déjà un grand succès.

Continuer la lecture de « Les technologies de l’information dans les tribunaux européens : un développement généralisé aux bénéfices à mesurer »