Chronique de l’émission “Droit et mathématiques”

Droit et mathématiques : les frères ennemis ?

Invité : Jean Lassègue, chercheur au CNRS et co-auteur avec Antoine Garapon de l’ouvrage “Justice Digitale”, paru aux éditions des PUF

Questionner le rapport fondamental entre le droit et les mathématiques pourrait paraître surprenant (je ne dis pas dépassé) dans une émission dédiée au numérique.

Pourtant, les développements depuis 2010 d’une marque commerciale « intelligence artificielle » (ou IA) a réactivé l’utilisation massive du formalisme mathématique, plus précisément des statistiques, pour traiter des masses considérables de données avec des prétentions bien connues : modéliser des comportements, des actions non seulement afin de les automatiser (les reproduire) mais peut-être même les anticiper. C’est bien là le cœur des algorithmes d’apprentissage dits de machine learning, derrière lesquels il n’y a aucune magie autre que la construction automatique de modèles mathématiques en découvrant les liens (corrélations) cachés dans la masse des données qu’on leur fait ingurgiter.

Continuer la lecture de « Chronique de l’émission “Droit et mathématiques” »

Chronique de l’émission “Intelligence artificielle et procès pénal”

Intelligence artificielle et procès pénal : l’illusion d’un destin ?

Invitée : Clementina Barbaro, chef d’unité au Conseil de l’Europe

Comme les bains de photographie argentique parviennent à révéler l’imperceptible d’une prise de vue, l’intelligence artificielle (IA) nous promet de dévoiler, par le formalisme mathématique et statistique, de l’information dans le canevas des données que nous produisons de plus en plus massivement.

Appliqué au champ de la justice pénale, plusieurs réalisations, déjà fonctionnelles aux Etats-Unis, visent à prévenir la commission d’infractions, notamment par des sortes de cartographies « prédictives », ou à évaluer les risques de réitération d’un individu.

Continuer la lecture de « Chronique de l’émission “Intelligence artificielle et procès pénal” »

Chronique de l’émission “Intelligence artificielle et intelligence naturelle”

Intelligence artificielle et intelligence naturelle

Invitée : Daniela Piana, professeure de sciences politiques à l’Université de Bologne

Je ne sais pas pour vous, mais cette année j’ai eu l’impression que le sujet de l’intelligence artificielle (l’IA pour les intimes) était à peu près partout. Comme si accoler ces mots à n’importe quel thème était en mesure de le colorer d’une teinte indélébile de modernité. 

Il faut dire que les promesses sont grandes et que la littérature de science-fiction nous a déjà bien acculturé à l’idée que nous sommes sur le point de concevoir des systèmes computationnels aux capacités égalant, surpassant même leurs concepteurs. Or, comme toujours, ce n’est pas du monstre à la Frankenstein dont il faut se méfier, mais plutôt de leurs concepteurs.

Continuer la lecture de « Chronique de l’émission “Intelligence artificielle et intelligence naturelle” »

L’intelligence artificielle : du réenchantement au désenchantement ?

De la nécessité d’une science avec conscience

Souvenons-nous des années 80 et 90 : quelques mots étaient en capacité d’enchanter n’importe quel film, histoire ou livre d’une couleur d’avant-garde. Le nombre « 2000 », les ordinateurs personnels, « l’» internet, les autoroutes de l’information, les systèmes experts et… déjà l’intelligence artificielle (IA). A leur seule évocation, ces termes arrivaient à peupler les esprits de voitures volantes, de machines dépassant leurs concepteurs pour les anéantir, d’êtres humains hybridés avec des robots.

Continuer la lecture de « L’intelligence artificielle : du réenchantement au désenchantement ? »

Chronique de l’émission “La justice prédictive”

Quel avenir pour la justice dite prédictive ?

Invité : Bruno Cathala, juge à la Cour de cassation

La justice prédictive a été un des grands sujets de buzz de l’année dernière… j’emploie le passé car une expérimentation a pris fin en octobre 2017 dans les cours d’appel de Lille et de Rennes et le constat semble sans… appel : Cela ne servirait à rien. Ou presque.

Il faut dire que les promesses de départ étaient ambitieuses : challenger, comme l’on dit aujourd’hui, l’impartialité du juge, lever le voile sur un avenir rempli d’aléa judiciaire, conseiller – dissuader même – le justiciable d’aller rencontrer un juge car, tout bien pesé, son affaire ne vaudrait pas tripette.

Continuer la lecture de « Chronique de l’émission “La justice prédictive” »