Webinaire “L’intelligence artificielle en procès”

En accompagnement de la sortie de l’ouvrage “L’intelligence artificielle en procès“, une discussion sur Zoom, modérée par Harold Epineuse, est organisée le 8 janvier 2021, de 14h30 à 16h30, avec Yannick Meneceur et Thomas Cassuto, Ysens de France, Karine Gentelet, Emmanuel R. Goffi, Jean Lassègue et Fabien Tarissan. Le programme complet est accessible en cliquant sur ce lien.

L’événements est organisé avec le soutien de l’Institut Presaje, de l’Echo des Arènes, du Laboratoire de Cyberjustice, du projet AJC et de l’OBVIA (Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique).

L’accès est libre, sur inscription préalable sur EventBrite.

Une séance de dédicace virtuelle sera réalisée entre 16h00 et 16h30 : l’accès sera limitée aux participants qui auront envoyé un courrier électronique sur iaenproces@lestempselectriques.net (nombre de places limitées).

Continuer la lecture de « Webinaire “L’intelligence artificielle en procès” »

2021 : Quelles perspectives pour l’intelligence artificielle ?

Publié le 31 décembre 2020, mis à jour le 5 janvier 2021

Sur un plan technologique, l’histoire retiendra vraisemblablement de la décennie qui vient de s’écouler le réenchantement du terme intelligence artificielle (IA) avec les exploits de l’apprentissage automatique et des réseaux de neurones. Même si ces algorithmes ne sont pas tout à fait nouveaux, la magie ne cesse d’opérer au rythme des promesses, toujours plus nombreuses, des chercheurs et des concepteurs. De la reconnaissance d’image à la conduite autonome, de la recherche de fraudes à la lutte contre la Covid-19, l’IA ne cesse d’être convoquée pour résoudre des problèmes toujours plus complexes. À entendre les discours ambiants, ce qui n’est pas possible aujourd’hui le sera nécessairement demain, en agrégeant toujours plus de données. Dans le même temps, les conséquences d’une généralisation hâtive de l’IA commencent à être bien documentées : renforcement des inégalités déjà existantes par l’emploi hâtif d’algorithmes dans les services publics, caisse de résonance à différents types de désordre informationnel, aggravation des atteintes à la vie privée ne sont que quelques exemples très concrets qui esquissent les possibles errements du nouveau monde transformé en données.

Continuer la lecture de « 2021 : Quelles perspectives pour l’intelligence artificielle ? »

COVID-19 & Traçage numérique : comment concilier santé et libertés individuelles ?

Cap Digital, l’UNESCO et la Chaire ITEN de l’Unesco ont réalisé le 27 novembre 2020 une conférence dans leur cycle “NumériqueS en temps de criseS” dédiée aux apps et outils de traçage des populations pour lutter contre la propagation de la pandémie de COVID-19.

Retrouvez le texte de l’intervention, qui traite notamment de la mise à l’épreuve de nos systèmes de gouvernance et des travaux du Conseil de l’Europe en la matière.

Continuer la lecture de « COVID-19 & Traçage numérique : comment concilier santé et libertés individuelles ? »

Entretien pour l’ELSA Day sur “Intelligences artificielles et démocratie”

L’association européenne des étudiants en droit (ELSA – European Law Students Association) de Bruxelles a contribué au ELSA Day 2020, forum de discussion sur la mise en œuvre et la protection des droits humains au niveau national et international, sur le thème de l’intelligence artificielle et leur impact sur les droits humains. .

Continuer la lecture de « Entretien pour l’ELSA Day sur “Intelligences artificielles et démocratie” »

Chronique de l’émission “L’éthique de l’intelligence artificielle”

Des éthiques à l’éthique

Invité : Emmanuel Goffi, philosophe et directeur de l’Observatoire Éthique & Intelligence Artificielle, de l’Institut Sapiens et professeur en éthique de l’IA à aivancity, School for Technology, Business & Society

L’éthique est partout dans les discours sur l’IA, solution universelle à tous les maux redoutés et révélés.

Il semble communément admis dans l’opinion publique que le numérique ne règlera pas tout et que tout problème n’a pas de solution numérique… l’échec de l’application StopCovid en témoigne de manière sensible.

Continuer la lecture de « Chronique de l’émission “L’éthique de l’intelligence artificielle” »

Intelligence artificielle et justice : le grand malentendu

Dans le prolongement de l’article paru aux Cahiers de la Justice en 2019, retrouvez une tribune parue sur le site internet de l’Institut Sapiens sur l’emploi d’algorithmes d’apprentissage automatique pour traiter de la jurisprudence.

La tribune revient sur les prétentions des concepteurs de ces systèmes, l’absence de documentation scientifique neutre, démontrant la plus-value de ces outils, et l’incompréhension de qu’est réellement une décision de justice pour prétendre opérer de tels traitements.

Entretien avec la revue Expertises – Droit, technologies et prospectives

En accompagnement de la sortie de l’ouvrage “L’intelligence artificielle en procès“, retrouvez un long entretien donné à Sylvie Rozenfeld dans le numéro 461 de la revue Expertises (octobre 2020). L’occasion de revenir sur les motivations de l’ouvrage et ses grandes lignes.

Continuer la lecture de « Entretien avec la revue Expertises – Droit, technologies et prospectives »

DataJust face aux défis de l’intelligence artificielle

Le décret n° 2020-356 du 27 mars 2020[1] a créé un nouveau traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « DataJust ». Placé sous l’autorité du ministère de la Justice, ce dispositif vise à améliorer la prévisibilité des décisions rendues en matière de réparation du préjudice corporel. Ce texte s’inscrit dans le cadre de la réforme annoncée de la responsabilité civile et d’un programme plus général de réforme pour rendre la justice plus prévisible. Il va constituer l’une des toutes premières applications « d’intelligence artificielle » développées par le ministère de la Justice. Les analyses n’ont toutefois pas manqué pour dénoncer divers maux habituels, comme la robotisation de la justice, mais très peu ont relevé une difficulté tout à fait substantielle : ces algorithmes sont-ils en mesure de produire les résultats attendus ?

Retrouvez cette étude complète dans La Semaine Juridique édition générale du 28 septembre 2020, numéro 40.


[1] Sur le décret n° 2020-356 du 27 mars 2020, V. not. A. Bensamoun et T. Douville, Datajust, une contribution à la transformation numérique de la justice : JCP G 2020, 582, Aperçu rapide.

La critique de la technique : clé du développement de l’intelligence artificielle ?

Présentation de l’étude

L’intelligence artificielle (IA) continue de susciter de grands espoirs pour les années à venir, en moteur espéré de la prospérité humaine et du bien-être. À ces généreuses promesses émanant directement ou indirectement de l’industrie numérique répondent des inquiétudes de plus en plus substantielles dans l’opinion publique, notamment face à des applications suscitant la polémique ou éternellement sur le point d’être pleinement fonctionnels. Après des années de discours éthiques, les régulateurs internationaux et nationaux commencent à se mettre en ordre de marche, mais ils risquent de passer à côté de la cible en proposant des textes parfois trop peu, ou parfois trop, ambitieux. Et si la juste mesure était susceptible d’émerger des discours critiques de la technique, dont la pertinence est bien trop souvent sous-estimée par l’entière communauté ?

Continuer la lecture de « La critique de la technique : clé du développement de l’intelligence artificielle ? »

La critique de la technique : clé du développement de l’intelligence artificielle ? (Quatrième et dernière partie)

Revitaliser le contenu d’une réglementation sur « l’intelligence artificielle »

Crédits : Pxfuel

De manière assez surprenante, les bénéfices systémiques de la généralisation de l’informatique, notamment sur la productivité, restent à démontrer. En 1987, Robert Solow, prix Nobel d’économie, annonçait « on voit des ordinateurs partout, sauf dans les statistiques de productivité ». Ce paradoxe révélait l’absence de lien observable, au niveau micro-économique, entre les investissements informatiques et la productivité des entreprises. Le constat apparaît toujours d’actualité, puisqu’il s’agisse d’internet et de sa bulle, ou de la généralisation des téléphones intelligents (smartphones) et de « l’IA », l’économie peine à décoller[1]. La crise économique résultant de la crise sanitaire due à la COVID-19 ne va vraisemblablement pas renverser la situation, puisque l’on a vu que cette « IA », pourtant promise à résoudre la plus vaste gamme de problèmes notamment en matière de santé, n’a eu en réalité qu’assez peu de résultats opérationnels[2]. Il semble que nous héritons encore de l’influence d’analyses assez anciennes, comme celle de Daniel Bell qui estimait que la clé du passage de la société industrielle à la société post-industrielle serait dans l’augmentation de la productivité liée aux activités informationnelles[3] – cette fameuse « société de l’information » – ou de Simon Nora et Alain Minc, selon laquelle il faudrait informatiser l’économie pour produire de la croissance[4].

Continuer la lecture de « La critique de la technique : clé du développement de l’intelligence artificielle ? (Quatrième et dernière partie) »