La critique de la technique : clé du développement de l’intelligence artificielle ?

Présentation de l’étude

L’intelligence artificielle (IA) continue de susciter de grands espoirs pour les années à venir, en moteur espéré de la prospérité humaine et du bien-être. À ces généreuses promesses émanant directement ou indirectement de l’industrie numérique répondent des inquiétudes de plus en plus substantielles dans l’opinion publique, notamment face à des applications suscitant la polémique ou éternellement sur le point d’être pleinement fonctionnels. Après des années de discours éthiques, les régulateurs internationaux et nationaux commencent à se mettre en ordre de marche, mais ils risquent de passer à côté de la cible en proposant des textes parfois trop peu, ou parfois trop, ambitieux. Et si la juste mesure était susceptible d’émerger des discours critiques de la technique, dont la pertinence est bien trop souvent sous-estimée par l’entière communauté ?

Les Temps Électriques vous proposent une série d’articles approfondis sur cette question, en traitant notamment du mythe de la neutralité de la technique, de la difficile émergence d’un discours critique de l’informatique et de l’IA et des pistes originales pour une réglementation.

> Étude complète au format PDF (Tentative de traduction en anglais) – Prolongez les développements de cette étude dans le livre “L’intelligence artificielle en procès

Lecture de l’étude en ligne sur le site :

> Introduction

> Première partie : le mythe de la neutralité de la technique

> Deux!ème partie : les conséquences de décennies de gouvernance de la critique de la technique

> Troisième partie : la difficile émergence d’un discours critique de l’informatique et de “l’intelligence artificielle”

> Quatrième et dernière partie : revitaliser le contenu d’une réglementation sur “l’intelligence artificielle”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *